Sociologie des turbulences Penser les désordres des inégalités Manuel Boucher

Lundi, 19 Janvier 2015 16:16
Imprimer

Sociologie des turbulences

Penser les désordres des inégalités

Manuel Boucher

Préface : Alain Touraine

 

Editions de l'Harmattan, Collection Recherches et Transformations Sociales

« Cette analyse, qui s’appuie chez Manuel Boucher sur des connaissances approfondies et formées au cours d’une grande diversité d’expériences, me semble s’imposer. » (Alain Touraine, extrait de la préface)

Cet ouvrage présente la « sociologie des turbulences » en décrivant l’itinéraire de recherche de son auteur. À partir d’une solide expérience sociologique et ethnographique sur des questions sociales, urbaines et culturelles sensibles (la jeunesse populaire et les émergences culturelles ;  l’ethnicité et la lutte contre le racisme ; l’hybridation de la régulation sociale et du contrôle social ; les mutations de l’intervention sociale), Manuel Boucher a formalisé une sociologie singulière. La sociologie des turbulences fournit des éléments théoriques et analytiques pour penser, les désordres des inégalités induits par la production/reproduction/augmentation des injustices sociales et économiques au sein des sociétés capitalistes libérales-conservatrices ainsi que les réactions sociales qui les accompagnent. Dans la pratique, la sociologie des turbulences analyse les confits sociaux, politiques, éthiques et culturels qui révèlent les disjonctions et oppositions entre, d’une part, les valeurs égalitaristes, émancipatrices, de reconnaissance et de justice sociale revendiquées par les sociétés modernes individualistes et démocratiques et, d’autre part, la réalité des rapports de domination, de discrimination, de réification et de mépris qui sont en perpétuelle voie de transformation et de recomposition dans ces mêmes sociétés.

Mise à jour le Lundi, 19 Janvier 2015 16:34